25 janvier 2008

Chronique d'une année sabbatique annoncée

Tom a annoncé aujourd’hui son intention de partir pour un an à son chef de projet. L’accueil n’a pas été très amical. On peut même dire qu’il a été un peu glacial… J’ai tenté de le rassurer en lui expliquant que si sa boîte est si réticente à le voir partir, c’est qu’elle voit mal comment le remplacer. On peut comprendre que pour une entreprise d’informatique, ce n’est pas évident de trouver un ingénieur sérieux et compétent en un claquement de doigts… Par extension, on voit que dans le privé, quand une entreprise a confiance en l’un de ses collaborateurs, elle le lui montre en lui faisant comprendre que son départ ne l’enchante pas. Y-aurait-il réellement un fossé entre la fonction publique et le privé ?