14 juin 2008

Maudites housses !

40 heures. C'est le temps qu'il m'a fallu (au bas mot) pour arriver à bidouiller les 13 housses de coussins / banquettes (carré + triangle à l'avant composé de 8 pièces) pour rajeunir l'intérieur écossais-délavé de Grégal. On est allés dans un grand magasin de tissus, et sur les conseils du vendeur, on a opté pour un tissu résistant traité téflon spécial extérieur, de couleur blanc cassé, en promo (6 € le mètre, ce qui autorise toutes les boulettes, et il y en a eu !!!).
Première réflexion d'ordre général : mais comment m'y prendre, moi qui ne connaît de la couture et de ma machine à coudre (une petite machine toute simple pour débutants) qu'un seul usage : le point droit pour les ourlet de pantalons ?! Alors je suis allée voir sur divers sites de couture, où de bonnes âmes avaient parfois pris soin d'adjoindre des patrons maison. J'ai trouvé d'intéressantes inspirations du côté des housses de canapé, ou de clic-clac.
Pour mes 13 housses de différentes formes (triangulaire, trapèze, rectangulaire...), j'ai utilisé un seul et même procédé, que je vous livre ici :















Je ne sais pas si ces schémas seront explicites, mais le principe est, par exemple pour une housse rectangulaire de banquette de carré, de :
- Découper deux grands rectangles en laissant une marge de 1 à 3 cm sur les bords pour le surfil (pour ma part effectué au point zigzag pour empêcher l'effilochage) et la couture, et en rajoutant en longueur 20 cm pour qu'une fois le coussin enveloppé, on ait de la marge sur l'un des bouts pour pouvoir rabattre cette marge et la fermer par un scratch (mon idée pour pouvoir sortir facilement les coussins et les laver)
- Découper trois bandes de tissus qui feront l'épaisseur du coussin, bande pour moi de 10 cm dans la réalité à laquelle j'ai rajouté un peu de marge pour le surfil (si on sait coudre près du bord, 1 cm suffit, mais moi je prenais presque 3 cm).
- Coudre le premier rectangle aux trois bandes (le plus dur pour moi ayant été de ne pas me tromper de sens de couture endroit / envers, ce qui m'a causé bien des "décousages" au moment de changer de "bande d'épaisseur")
- Rajouter le deuxième rectangle et le coudre aux côtés libres des trois bandes.
- Ceci nous laisse une extrémité non cousue, et dépourvue de "bande d'épaisseur". Sur cette extrémité, on utilise les 20 cm de marge prévus sur les rectangles pour effectuer deux rabats, qui viendront recouvrir l'épaisseur du coussin et sur lesquels on coudra un scratch.
- Enfin : se débrouiller comme on peut pour les finitions du rabat, en faisant des mini-ourlets pour arrêter joliment le tissu.

En vrac : ce qui m'a pris le plus de temps, c'est le surfilage (= l'opération qui consiste à faire tout le tour de chacune de mes pièces de tissu au point zigzag, pour "arrêter" le tissu et qu'il ne s'effiloche pas, et si nécessaire couper les fils qui dépassent au ras du zigzag). J'ai lu que certaines personnes font des ourlets retournés, pourquoi pas. Je ne sais pas du coup ce qui aurait été le plus rapide. Enfin, comme je ne sais pas coudre, j'ai eu des déboires à trouver le bon sens de couture pour assembler les pièces entre elles mais après un ou deux coussins, ça allait déjà beaucoup mieux.

Le résultat : il me plaît assez : l'option "scratch sur une largeur" permet d'avoir un tissu impeccablement tendu, poursuivant qu'on ait bien ajusté les patrons des rectangles et bien calculé les bandes d'épaisseur. Il suffit d'enfiler le coussin dans la housse et de fermer le scratch au bout, et le tour est joué.

NB : j'ai essayé le "scratch sur une longueur", notamment pour les deux banquettes du carré :\ Résultat : un scratch de 2,20 m sur toute la largeur, et évidemment des plis quand on essaye de fermer le tout (sans dire qu'il faut au moins être deux).

NB2 : quelle que soit la forme du coussin, il suffit de découper les patrons du dessus et dessous à l'échelle et c'est parti.

NB3 : je suis preneur de n'importe quelle autre technique qui aurait été mieux appropriée pour coudre des housses de banquettes !!!