8 juin 2008

Pose des plexis

Lundi matin, retour de weekend, les mains noires. Les miennes encore peuvent aller, mais celles de Tom sont plus proches de celles d'un mineur de fond. A cela nous avons une excellente raison : hier, nous nous sommes lancés dans la pose des plexiglas en remplacement de nos vieux hublots tout usés et faïencés.
Nous avions ôté les vieilles découpes il y a plusieurs semaines, en les déboulonnant patiemment, étant donné qu'une vingtaine de vis assemblait chaque hublot (deux grands panneaux de part et d'autre au niveau du carré, environ 160 cm par 30 cm), puis nous avions attendu les nouvelles découpes, maudissant la météo et la pluie qui menaçaient Grégal d'inondation (les plastiques de colmatage qu'on avait installés provisoirement tenaient réellement mal).

Les nouveaux plexis sont arrivés vendredi, et dès samedi Guillaume nous expliquait avec beaucoup de pédagogie et à grands renforts de dessins en coupe comment il fallait s'y prendre. La manip est relativement longue et les différentes phases sont à opérer avec minutie. Je vais essayer ici de les relater toutes, dans l'ordre de réalisation.

- Phase 1 : préparation des surfaces : sur le contour des hublots, poncer la coque, et éventuellement appliquer un peu de gel-coat sur les parties abîmées (on a fait ça il y a plusieurs jours).

- Phase 2 : Poser "à blanc" (vocabulaire professionnel ;) = à nu, sans sika, sans mastic, sans rien) les nouvelles découpes de plexi sur les emplacements prévus et marquer les emplacements des trous pour les futures vis sur le film protecteur du plexi que l'on aura conservé sur les deux faces. Calculer, en fonction de la surface d'adhérence du plexi sur la coque (pour nous : 2 cm), que le trou se trouve à mi-distance entre le bord extérieur du plexi et le bord du trou dans la coque -> nous concernant, on a fait la marque à 1 cm du bord du plexi. Important : pour les angles, arrondis ou pas, positionner le trou pile en face de l'angle et non pas trop sur le côté, ce qui nuirait à l'étanchéité une fois le tout vissé. Astuce : avec cette méthode, nul besoin de percer des centaines de trous. Seulement 6 (ex : 1 à chaque angle et deux au milieu) suffiront pour tenir l'assemblage le temps que le sika prenne. C'est là leur seule utilité, et moins il y aura de vis, moins il y aura de potentialités de prise d'eau.



- Phase 3 : Percer les plexis sur les emplacements de trous marqués. Méthode : utiliser une mèche à métaux, bien pointue et affutée, tourner vite et ne pas trop appuyer pour ne pas former des éclats autour du trou de perçage, qui dans quelques années se transformeront en fissures. (En ce qui nous concerne, le diamètre était 6 mm).








- Phase 4 : Reposer les plexi percés "à blanc" sur la coque aux emplacements prévus, et percer par dessus pour atteindre la coque avec le même diamètre et la même mèche.





- Phase 5 : Protéger les parties intérieures et extérieures de la coque autour du futur hublot avec du scotch de marquage. Cela permettra de ne pas salir au moment de l'application du sika qui est noir et très "cochonnant". Astuce : en mettre aussi sur l'intérieur de l'emplacement du hublot, sur l'épaisseur de la coque découpée.



- Phase 6 : Redéposer le plexi "à blanc" sur ses futurs emplacements et, de l'intérieur du bateau, tracer au cutter sur le film protecteur du plexi, en suivant les contours de la découpe de la coque, pour en fait ne découper que quelques centimètres de film protecteur et dégager l'espace où le plexi sera en contact avec la coque. Attention : il est bien entendu que l'on découpe ici le film protecteur de la face intérieure du plexi (celle qui sera contre la coque), car le film protecteur de la face extérieure doit rester intact.





- Phase 7 : Sur le plexi, sur l'espace où l'on a enlevé une bandelette de film protecteur, poncer avec un papier abrasif très fin (180-200), sans trop insister, comme on le ferait "sur une chambre à air de vélo, avant de poser une rustine" (dixit Guillaume). Ceci pour permettre de préparer le plexi à adhérer avec le futur sika.




- Phase 8 : Prétraitement et application de Primaire ("Primer") : Sur la coque et sur l'espace de plexi poncé (la face intérieure donc), appliquer une primaire, la "Sika® Cleaner-205" (bouchon jaune), sorte de nettoyant à base de solvants dont l'effet se rapproche de l'acétone. C'est la première phase de préparation du support qui va permettre de nettoyer les surfaces à encoller. On voit d'ailleurs que le plexi s'opacifie au passage de la primaire. Ensuite, laisser poser de 10 minutes à 2 heures maxi.

- Phase 9 : Application de la deuxième primaire, la "Sika® Primer-209 N" (bouchon vert) : celle-là est noire, anti-UV, s'applique au pinceau et a deux fonctions : la première, c'est celle de "faire fondre le plexi" (pas d'inquiétude, elle le fond un peu seulement : il n'y aura pas de trou :) pour que le sika puisse bien adhérer et faire l'étanchéité. La deuxième, c'est d'empêcher, par sa couleur et ses propriétés anti-UV, que le sika ne brûle et que cela attaque le gel coat en-dessous, fragilisant l'étanchéité du hublot. Il faut l'appliquer par dessus le plexi poncé + où on a déjà appliqué la primaire 205 (Attention : sur le plexi uniquement : pas sur la coque !). Le temps de pose est de 1 heure à 24 heures, le temps que la peinture sèche et agisse. Nous avons en ce qui nous concerne attendu 1 heure. On peut aussi profiter du temps de pose pour effectuer des phases intermédiaires, et pour raccourcir le temps total de la mise en place du hublot.
NB
: cette primaire nous est fournie par Guillaume pour la quantité dont nous avons besoin, mais si vous devez acheter un flacon, sachez qu'elle coûte près de 200 euros le litre !!! (mais elle est en vente en 250 ml)
NB 2
: il est important d'avoir laissé le film protecteur sur le reste du plexi, car cela permet d'appliquer la primaire noire en évitant les taches et débordements qui sinon détérioreraient le plexi.

-
Phase 10 : Calcul de la quantité de Sika nécessaire : le Sika a utiliser pour le collage des hublots et qui assurera l'étanchéité, c'est le Sikaflex®-295 UV, de couleur noire, et, comme tous les sikas, il est particulièrement pégueux ! Pour savoir la quantité de sika à utiliser, Guillaume nous a conseillé de procéder au calcul suivant : mesurer la surface de plexi à encoller, en mètres carrés, puis multiplier par 5 (car il faudra une épaisseur de 5 mm de Sika), puis multiplier encore le tout par 1.2 (c'est la surface de "débordement", en mm). Les tubes de Sikaflex 295 UV sont de 300 ml. Nous avons nous utilisé 4 tubes et demi pour 4 hublots, et le reste du 5e tube a servi à effectuer les retouches et lissage.


- Phase 11 : Pose des cales en caoutchouc : ces petites cales rectangulaires, de 5 mm d'épaisseur pour environ 2 cm de long, sont à aposer sous les trous, sur la face du plexi qui sera en contact avec la coque, afin que l'étalement du Sika se fasse bien sur 5 mm. Ces petites cales ont une face autocolante qui permet de bien les ajuster. Par contre : aucune idée de où on peut en acheter !




- Phase 12 : Application du Sika sur la coque à l'emplacement prévu du plexi : ici, autant avoir un pistolet qui fonctionne bien, car il faudra en vider, du mastic ! Et vous verrez, en étalant cette merveilleuse pâte noire, que le scotch de protection sur la coque tout autour n'était pas du luxe (même si sans primer, le sika n'adhère pas réellement et se décolle très bien une fois sec, ça fait quand même sale).Il ne faut pas hésiter à en mettre, car de cette couche dépendra la solidité du collage.

- Phase 13 : Vissage : Poser les plexis sur l'emplacement prévu à cet effet et enduit de Sika noir, insérer les vis dans les trous, et serrer le tout. Il vaut mieux être deux pour cette manip car ce sont des vis en deux parties : une personne maintient la vis en place avec un tournevis, l'autre, de l'intérieur du bateau, serre le "champignon" (ou boulon) qui vient s'insérer dans la vis. Le Sika va donc déborder de tous côtés. A la fin du serrage, nous avons rajouté du sika sur les jointures où il en manquait, et nous avons lissé le joint tout autour car notre plexi dépassait de 3mm environ de la coque et nous voulions être sûrs que tout tiendrait.

Une fois ceci effectué, c'est la fin de l'opération ! Il faudra ensuite attendre au moins une semaine que le Sika sèche avant de couper au cutter ce qui dépasse de trop, et d'enlever les scotchs. Pour nous, suspens, on verra samedi prochain si tout a marché, car malheureusement pour le dernier morceau, la pluie a commencé a tomber il le lissage du sika a été délicat.
Sinon il faut bien compter 3 à 4 heures au minimum par morceau de plexi pour la totalité des phases, en faisant attention et avec les temps de pose compris (pour la primer 209, nous avons attendu le minimum soit 1 heure).

1 Responses (Leave a Comment):

c0rle0ne a dit…

C'est le calme plat au niveau des news :)
ca se dégrade ce blog lol :)
on a la tete ailleur? deja! :)