12 septembre 2008

Mouillage à l'abri... mais pas des cons



Nous sommes au mouillage de la Cala Taulera, à l'entrée de la passe menant à Mahon, par 5 mètres de fond. Je ne trouve pas qu'on se rend bien compte de la force du vent qui souffle sur la vidéo, pourtant c'est bien violent. Vous voyez le cata d'environ 40 pieds sur la fin de la vidéo ? 5 minutes après avoir fini l'enregistrement, pour une raison que j'ignore encore, le skipper s'est mis en tête de démarrer son moteur pour aller faire face au vent. Bien que son beau bateau ne m'ait pas donné l'impression d'avoir chassé des fonds sableux, ce gentil monsieur tenta - en vain- de soulager son ancre en se dirigeant nez au vent à grand coup de marche avant, tout en donnant de la barre à chaque rafale qui le faisait s'en éloigner. Il se faisait bien évidemment chahuter dans tous les sens et toute action de sa part empirait la situation - qui n'avait rien de dramatique au départ rappelons le - en tirant violemment sur sa chaîne d'un côté puis de l'autre. Il manqua une première fois de couler notre annexe en la prenant entre ses deux flotteurs. Je l'ait rapproché aussi vite que possible de Grégal tout en évitant de me foutre à la flotte. Elle sera sauvée in extremis. Si seulement il avait pu en rester là... Mais non, c'est reparti de plus belle: cette fois il visa l'étrave de Grégal ! Sa nana à l'avant tenait un « parebat' volant » (parebattage que l'on tient à la main et que l'on place au bon endroit pour protéger le bateau pendant une manoeuvre d'ammarage) destiné, vous vous en doutez, à ammortir le choc qu'une masse de 10/12 tonnes lancée à 3 noeuds sur un petit balcon en inox peut provoquer... Bravo monsieur, vous avez réussi à le tordre notre vieux balcon et en plus à décoller très légerement le rail de fargue sur la zone ayant reçu l'impact. Après cette belle démonstration de force face aux éléments il se résigna à laisser son ancre jouer le rôle protecteur qui lui est conféré. De notre côté les dégats sont minimes mais ça ne fait jamais plaisir de se faire rentrer dedans - qui plus est sous la flotte, en slip, avec des rafales ne cherchant qu'a vous pousser par dessus bord - surtout quand on constate que ces braves gens sont aucunement venus nous demander s'ils y avaient des dégats et que, ni vu ni connu, ils ont levé l'ancre quelques heures plus tard, quand le vent avait suffisement molli pour pouvoir décoller.

De cette expérience, j'en tire plusieurs leçons que chacun entendra comme il le veut:

La première, l'ayant constater à maintes reprises, c'est qu'un petit souci peut très rapidement se transfomer en catastrophe sous l'effet d'un stress incontrollé. C'est bien de se forcer à raisonner dans le calme, même si la situation ne l'est pas et qu'elle aurait plutôt tendance à faire réagir dans l'instant avec, en définitive, une mauvaise décision. Je sauve la peau de mon bateau par n'importe quel moyen ! N'importe quel moyen sera le pire de tous.

La deuxième c'est qu'il ne faut pas s'attendre a un retour lorsque ce genre d'incident survient. Tant mieux si le responsable se présente mais si ce n'est pas le cas alors nous ferons la démarche nous même, et le plus tôt possible.

La troisième c'est qu'il est préférable d'éviter les mouillages surpeuplés lorsque le vent souffle, ou soufflera. Car mathématiquement, la probabilité de se faire rentrer dedans est plus élevée lorsque le nombre de bateaux croît.

La quatrième et dernière leçon que j'en tire c'est que lorsqu'on a pas le choix et que le lieu empêche de prendre ses distances, alors il vaut mieux être près d'un voilier de voyage que d'un bateau de vacances (un bateau brillant qui a généralement moins de 10 ans, souvent sans éolienne ni panneau solaire). Le voilier de voyage battant pavillon étranger au pays sur lequel on se trouve étant souvent le plus adéquat.

7 Responses:

c0rle0ne a dit…

ptain ouais, ca a lair de fouetter grave le vent!
bon sinon c est bon j'ai noté le numero du cata, jenvoie mes hommes de mains s'occuper de lui ;)

bonne continuation les 2 marins! et vivement les prochains posts :)

Bizzzzz!!!!!!!!

Kim a dit…

Ca fait toujours autant plaisir d'avoir de vos nouvelles. Même si euh, pour le coup, elles ne sont pas excellentes excellentes...
Enfin, grâce à Zanet'-les-deux-yeux, le tort sera peut-être redressé... :)

Tom, il faudra que tu me dises en deux mots comment tu obtiens ce rendu sur la photo de la mouette, elle est superbe !
Moi je viens d'ouvrir une galerie sur Flickr où je mets de vieilles photos bien retouchées (pour l'instant, 4 qui se courent après) : http://www.flickr.com/photos/30330846@N05/

Pour le moment, crue du Rhône oblige, je suis encore à terre pour au moins 2 jours. Nico a passé un week-end blanc a bosser pour Karlounet.
La carotte ginseng de Aude se porte à merveille, l'érable aussi.

Ailleurs dans le monde...
Le CERN vient de lancer son grand accélérateur de particules destiné à recréer du Big Bang en éprouvette. Pour l'instant, aucun clebs n'a muté en mammouth.
Carla Bruni entame la promo de son nouvel album.
Des pirates somaliens ont attaqué un thonier français à coup de lance-roquettes dans le golfe d'Aden.
Xavier Darcos veut instaurer une cérémonie de remise des diplômes et offrir une médaille à tous les futurs bacheliers français.
Benoit XVI confirme à Lourdes sa volonté de revenir à la messe en latin.
OD a trouvé une copine.

-C'était Kim Antoniazzi, en direct de Montpellier pour Gazette Grégal-

gregalfan a dit…

bonnes conlusions la cote ouest de majorque est plus sympa il y a un un petit mouilage sympa surla grosse ile (dragonara ?)et un autre en face a st qq chose sinon ibiza c'est de loin le mieux car les mouiullages sont tout autour et tu choisi selon le vent le port de la ville est cher alors que bien entendu à 2h tu as fromentera
ne pas louper l'ile avec un phare qui est en face de la baie de st nicolas un decor de jeu video (dont j'ai oublié le nom)

que viva gregal
daniel

jc2f13 a dit…

Et oui! les cons sont partout et malheureusement,ils sont souvent dangereux dans les milieux hostiles.Ici(marseille)ca souffle pas mal aussi,mais sans la pluie.a+ (ps:kim je n'ai pas trouve tes photos sur flickr,verifie l'adresse)

Cédric a dit…

Hello les marins,

Dire que je venais faire le plein de soleil sur votre blog... et paf, la tempête! Bon, ben j'espère que Grégal s'en remettera. C'est génial vos vidéos (j'aurai du en faire...). Si j'ose une remarque, ça serai cool de mettre de temps en temps une carte de votre progression (même grossière et approximative). Pour ma part, retour chez les terriens hier... sniff. Bon vent à tous les 2 !

Perrine a dit…

Toujours génial de vous suivre au fil des posts, videos et photos. Les news sur Gregal ne manquent pas de rebondissements. Impressionnante cette tempête en live! vivement le soleil.
Grosses bises à vous deux et gardez bien la distance avec les cons!! ;-)

Kim a dit…

JC : C'est là