2 octobre 2008

Fondant au chocolat a la mantequilla*

Notre dernière escale à Almerimar nous a donné l’occasion de faire le plein de produits frais, et parmi eux, le rarissime (mais d’autant plus apprécié) beurre, rarissime en raison de l’absence de frigo à bord, et que nous avons pris plaisir ces derniers jours à tartiner sur des biscottes aux céréales intégrales pour le petit déjeuner. Nous sommes parvenus à le maintenir en forme pendant deux jours grâce à un chargement de glace dans notre glacière, mais la glace une fois fondue, il commençait à montrer des signes de ramollissement et il fallait bien en faire quelque chose. Bien pourvue en livres de cuisine, que je prends un réel plaisir à feuilleter quotidiennement à la recherche d’inspirations nouvelles, je n’avais que l’embarras du choix. Comment souvent, c’est la décision de cuisiner quelque chose que nous ne mangeons pas souvent qui l’a emporté, à savoir, un gâteau. Et pour faire plaisir à Tom, car c’est son pêché mignon, j’ai opté pour le traditionnel fondant au chocolat.

Ingrédients :
  • 250 g de chocolat
  • 200 g de beurre
  • 100 g de sucre (je ne mets que 100 g car j’utilise du chocolat pâtissier à 60% de cacao déjà sucré, si le chocolat est plus corsé, rajouter 50 g)
  • 50 g de farine
  • 4 œufs
  • 1 pincée de sel

1. Préchauffer le four à température moyenne (thermostat 5-6).

2. Faire fondre la moitié du chocolat découpé en carrés dans une casserole à feu très doux avec trois cuillères à soupe d’eau. Une fois fondu, couper le feu et incorporer le reste du chocolat (ceci permet de ne pas « cuire » le chocolat et d’obtenir une pommade lisse à température). Ajouter ensuite le beurre et remettre à feu doux jusqu’à ce que le beurre soit dissout. Laisser tiédir hors du feu.

3. Dans un saladier, battre les œufs entiers en omelette, incorporer le sucre, puis la farine. Verser le chocolat sur ce mélange jusqu’à obtenir une pâte homogène.

4. Verser dans un moule huilé (ou beurré).

5. Faire cuire une vingtaine de minutes. Le gâteau doit être encore légèrement « tremblant » sur le dessus quand il sort du four (signe qu’il est encore crémeux à l’intérieur). Laisser refroidir et déguster.

*au beurre

NB : Pour ceux qui ne disposeraient pas de four, j’ai vu dans le livre de recettes de ma cocotte-minute qu’on peut cuire un fondant au chocolat en faisant bouillir préalablement de l’eau aux 2/3 de la cocotte, puis en déposant le moule couvert d’aluminium dans le panier-vapeur de façon à ce qu’il soit au dessus de l’eau sans la toucher, fermer la cocotte, au sifflement baisser le feu et cuire 45 minutes.

3 Responses:

c0rle0ne a dit…

mmmm! c est marrant je viens de finir den faire un :) si j'avai su j'aurai tenté votre recette :)
Je suis assez content de le recette ke jutilise depuis kelk temps, avec blanc en neige au lieu des oeuf en omelette (celà etant dit avec mon kitchenaid ca facilite les choses :))
hihi!

Claire a dit…

Je vois qu'on ne se laisse pas abattre sur Grégal et que l'inspiration culinaire est au RDV. Fondant au chocolat et poisson frais, c'est le top!
Grosses bises

Aude a dit…

Alber, je suis soufflée : un kitchenaid ! C'te classe ;)