31 décembre 2008

Barbatrucs et Barbecues

La Barbade est une île qui déstabilise un peu les aficionados des Antilles, en ce qu'elle concentre sur sa petite surface un ensemble de cultures, modes de vie et architectures disparates, empruntant tout à la fois aux traditions carribéennes comme à la vieille Angleterre qui avait jadis occupé les lieux, sans oublier l'influence permanente des Etats-Unis tous proches. Le résultat de ce mélange est surprenant, entre musique locale, accent américain, culture rasta et bâtiments en vieilles pierres de taille avec clochers dans le pur style britannique du 17e siècle. Et noooon, les habitants de la Barbade ne s'appellent pas les "Barbatrucs", ce sont les "bajans".

A la Barbade on trouve : des plages de sable blanc, un gros hôtel Hilton au bout de la baie, des quartiers populaires avec des maisons en bois aux couleurs vives, un centre ville bouillonnant d'activité avec des rues étroites où s'entassent grands magasins en tous genres - les fameux "malls"-, des fast-foods à tous les coins de rue (les rois ici : KFC et "Chefette", chaîne locale qui arbore un code couleur tout à fait criard jaune et indigo mais qui fait de bonnes crèmes glacées), et des duty free en veux-tu-en-voilà (cependant si on veut acheter au prix détaxé, il faut aller récupérer ses paquets à l'aéroport, ce qui n'est pas évident quand on est en bateau). Sur la plage il y a quelques bars ou clubs qui louent des parasols mais heureusement ils sont en nombre limité ce qui fait qu'il reste une belle étendue de sable vierge, libre de tous transats-à-touristes. Sur l'eau on voit pas mal de jet-skis et une innovation pour le moins surprenante que je n'avais jamais vue : le "canapé-ski", un canapé gonflable fluo où s'agglutinent des ados déchaînés, et qui se fait trainer fond de train par un petit bateau hors-bord, laissant derrière lui un agréable sillage de cris suraïgus hystériques. A quelques 200 mètres de l'endroit où mouillent les voiliers, il y a une très belle épave d'un vieux galion d'environ 12 mètres, parfaitement conservée, posée par 5 mètres de fond, autour de laquelle évoluent sans la moindre crainte des centaines de poissons colorés. Un vrai festival pour les yeux, sans même avoir besoin de bouteilles : c'est pas beau ça ?

Ici, nous avons rencontré plusieurs équipages français - ou francophones - qui avaient choisi, comme nous, l'escale la plus proche au bout de la transat'. Nous avions tous organisé un petit buffet en plein air pour le soir de Noël, ce qui a été l'occasion de faire plus amplement connaissance, même si plusieurs se connaissaient déjà bien depuis les Canaries. Parmi eux la fort sympathique équipe du Kiss Mi, ou les petites familles comme Carine et Jean-Claude sur Mahi-Mahi et l'équipage du Maranata. Il n'empêche, il nous semble que parmi les français en voyage autour de l'Atlantique, il y a une réelle surreprésentation des marins bretons : comme quoi, ces gens de mer ne font pas mentir la légende ! Aujourd'hui, nous ne sommes plus très nombreux à être restés flâner à Bridgetown, mais il y a encore près de nous Flo et Franck sur Austral, leur joli petit Brise de mer 28, ainsi que André et Gertrude, très chaleureux couple québécois sur Orca Minor. Nous avons d'ailleurs trouvé tous les 6 un plan pas mal pour le réveillon de ce soir : un petit resto du coin propose un menu sympa avec musique live et feu d'artifice à minuit, que demander de plus ? :)

En tout cas nous nous plaisons ici et c'est pour mon plus grand plaisir que nous pratiquons à nouveau notre anglais parlé. J'ai trouvé dans une librairie un petit livre de cuisine des caraïbes facile et qui ne nécessite que des produits de base que l'on trouve partout ici (bananes, riz, poisson, patates douces, épices...) : j'ai fait une tentative hier de poulet au four farci à la carribéenne et sa sauce sucrée au rhum et c'était un bon début je trouve. Pendant ce temps, notre mini-barbecue n'a pas encore repris du service mais nous allons très vite y remédier en ressortant ligne et palangrottes. Il me semble par contre que nous n'avons pas encore récupéré de notre fatigue physique de la traversée, car malgré les longues nuits que l'on s'octroie, il faut toujours une sieste pour chasser le sommeil qui vient nous assomer en milieu de journée. Pourtant, on n'est réellement pas hyperactifs ! On s'est même fixé un principe de conduite : pourvu que l'on fasse au moins une chose utile par jour (des courses, une lessive, un bricolage sur Grégal), c'est bien. Vous imaginez à quel point nous sommes débordés...

Nous prévoyons, le 2 janvier, de nous diriger au Sud vers Grenade, "l'ïle aux épices", à environ 150 milles d'ici, pour ensuite remonter tranquillement tout le chapelet des petites Antilles, pendant les 4 mois qui viennent et qui précéderont notre traversée retour. Bon, inutile de dire que le programme sera en majorité voué à la détente, en effet on n'a rien de bien précis comme itinéraire et on se laissera aller au gré des mouillages. Il faut bien ça pour récupérer, après tout :)

9 Responses:

FredTreg a dit…

Bonne année !

See you in July au bât 13...

Simon a dit…

Ah oui, j'ai oublié de te dire, Tom, que la moustache te va TRES BIEN. Mais est-ce que ça ne chatouille pas trop, Aude??
En tout cas bonne année, qu'elle continue comme elle a si bien commencé.
Simon

Nono a dit…

De façon tout à fait inopinée, curieusement, il me vient l'idée de vous souhaiter... Bonne année ! Original, n'est-il pas ? Sincèrement, de tout cœur Corinne et moi vous saluons.
Je vous l'ai déjà dit, tant pis j'en ai envie alors je me répète : Je trouve que votre blog est vraiment bien fait. Certain que les informations que vous donnez seront utiles à d'autres qui comme vous se lanceront dans pareille aventure. Il y a de la matière. Importants aussi les rendus d'ambiances comme l'expression, directe ou suggérée, de vos "états d'âme" (notamment pendant l'expérience de la traversée). C’est il me semble ce qui pourrait donner « fond » à un projet qui dépasserait la relation d’un journal de bord. Je pense à St Exupéry, quand il nous laisse partager ses « rêveries » et ses « humeurs » après avoir expliqué les difficultés à manœuvrer un B17 dont les jauges et les commandes gèlent, parce qu’il faut voler le plus haut possible pour éviter la DCA ennemie… (Je ne me souviens plus du nom du livre d’où me vient ce souvenir, avis aux connaisseurs). Il va bien falloir trouver des idées pour financer vos prochaines escapades maritimes, non ? (quand on intitule son aventure « Tour 2008 », c’est qu’on envisage une suite, je me trompe ?). Je me plais à imaginer un ouvrage papier, cet objet que l’on peu trimballer avec soi, prêter perdre et retrouver, qu’on « range» sous le lit où sous un siège de voiture (fait tout ça un ordi portable?), un livre qui prolongerai ce chouette blog… Bon d’accord, je propose la barre un peu haute en évoquant St Ex, mais ne nous avez-vous pas montré que vous savez bien écrire… ?
A +

Perrine a dit…

Au fait.... je souhaite une très belle année 2009 au vaillant équipage de Grégal et à tous les fans du blog.
Le programme des 4 prochains mois s'annonce fort sympatique.
Quant à moi (en ces jours de récupération de lendemain de fêtes de fin d'année) je vais adopter votre principe de conduite "au moins une chose utile par jour"... au moins jusqu'à lundi! (d'ailleurs je crois qu'avec ce post, j'ai atteint le quota de la journée, ouf! ;)
Grosses bises à vous deux!

Nico Loulou a dit…

Bonne année à vous!

Arf, moi qui pensait me prévaloir d'être le premier boulet agile du boulot à vous la souhaiter bien bonne, FredTreg a déjoué mes plans...

Heureux de voir à chaque nouveau post que votre aventure se déroule au mieux.

A bientôt donc et prélassez vous bien dans ces eaux chaudes...

paps a dit…

Nouvel essai pour cette nouvelle année avec donc tous nos meilleurs voeux ! encore bravo pour tous ces explois...Avec nous,vous en avez ému plus d'un!...Depuis Livron espérant cette fois un fonctionnement correct de notre transmission,nous nous joignons à tous ces admirateurs pour vous féliciter.Profitez de ce répit pour vous refaire une santé,à bientôt pour de nouvelles aventures, grosses bises de nous deux.

Claire a dit…

C'est excellent de démarrer l'année au soleil avec la proximité des bancs de poissons à admirer ou la perspective d'une petite sieste réparatrice. Très belle année à vous, du bon, du beau, du meilleur et du OUIZZZZZ!!!!!!
Que le fun soit avec vous!
Grosses bises

c0rle0ne a dit…

Allo!
Ya plus de post???!!!

Fait froid ici! Parlez nous un peu de soleil merde :)

Marie-Bé a dit…

Encore ! J'en veux encore, du rêve et des tranches de vie d'marins. C'est encore mieux que les tranches de bûche...ou de galette à la frangipane ... quoique, une p'tite galette tout en vous lisant, c'est pas mal aussi, et puis ça évite de se les geler...hier, plage du Grand Travers recouverte de gelée blanche...trés beau...et trés froid. A la prochaine image et aux prochains textes et films...merde, mais j'deviens accro ou quoi ???
Bises à tous les 2. Marie-Bé