12 janvier 2009

Produits des îles et petit tour du marché

Les marchés des îles des Caraïbes sont à eux seuls un véritable spectacle. Bigarrés, bruyants, désordonnés, on y trouve toute la richesse des productions locales, à des prix bien plus abordables que ce que proposent les supermarchés, et en gagnant un dépaysement maximum.

Hier, samedi, j'ai fait un tour au marché de Saint Georges, qui est paraît-il très représentatif des marchés caribéens. Ici, les fruits sont à la fête. On trouve bien sûr les incontournables bananes, vendues vertes (pour cuire au barbecue) ou mûres, en régimes entiers. Les bananes plantains sont un peu plus grosses et plus anguleuses, elles servent à tous types de plats salés, et sont excellentes frites, ou au four, en accompagnement d'un poisson par exemple. Les goyaves, papayes, et citrons verts (limes) complètent la collection de fruits tropicaux. Vous imaginez qu'ici, ti-punch oblige, on fait une grosse consommation de citrons verts. Ils diffèrent parfois en taille et en forme de ceux que l'on voit en Europe, et peuvent apparaître sous la forme de petites balles jaunes, ou bien rester bien verts à l'extérieur, alors que la pulpe à l'intérieur est orange vive ! Et il s'agit bien là de citrons verts, le goût ne trompe pas, même si on est tenté de les confondre avec les oranges locales, toutes vertes, mais douces et sucrées. Ce n'est pas encore la saison des mangues, donc nous passerons sur ce délice qui est la base de nombreux desserts du coin.

Côté légumes exotiques, il y a les christophines, à la peau granuleuse, vertes et en forme de poire, parfaites bouillies, en légume accompagnement, ou bien dans les currys, pour donner de la consistance. Le callaloo est un légume vert local, se rapprochant de l'épinard, mais avec des feuilles beaucoup plus grandes, un peu comme des feuilles de blettes. Ils servent à confectionner d'excellentes soupes, notamment lorsqu'on leur ajoute du lait de coco et des épices.

Grenade se fait appeller "l'île aux épices", et bon nombre d'étalages offrent un grand choix allant de la cardamome, au mélange pour curry maison, en passant par le safran, le poivre noir, le cumin, le gingembre, et surtout, produite localement, la noix de muscade.

Facile à préparer aux Antilles ou chez vous, pour un irrésistible goût d'exotisme en plein coeur de l'hiver, voici la terrible recette du poulet farci à la caribéenne, qui nous a tant plu à la Barbade, du temps où notre four marchait encore !

Poulet farci à la caribéenne (cuit au four ou à la cocotte) :

Ingrédients :
- 2 tasse de riz long grain cuit
- 2 cuillères à soupe d'écorce de citron vert
- 4 cuillères à soupe de jus de citron vert
- 1/4 de cuillère à soupe de muscade râpée
- 1/2 cuillère à café de sel
- 1/4 de cuillère à café de poivre noir
- 1 banane, tranchée
- 1 boîte d'ananas en morceaux, jus égouté
- 1 cuillère à soupe de coriandre fraîche hachée
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1/4 de tasse de raisins secs gonflés dans du rhum pendant 15 minutes
- 1 poulet
- 50 g de beurre
- 1 tasse de bouillon de poule réalisé avec un bouillon-cube
- 1 cuillère à soupe de sucre brun
- 1 cuillère à soupe de rhum brun

1. Mélanger le riz, l'écorce et le jus de citron vert, la muscade, le sel, le poivre, la banane, les raisins au rhum, l'ananas, la coriandre, et l'huile d'olive dans un saladier. Faricir le poulet avec ce mélange, et garnir le plat avec le restant.

2. Préchauffer le four à température moyenne.

3. Graisser le poulet sur toutes ses faces avec le beurre

4. Faire rôtir le poulet une heure à four moyen, jusqu'à ce qu'il soit cuit et doré.

5. Une fois le poulet cuit, recueillir le jus ce cuisson. Préparer le bouillon de poule, le verser dans une casserole, ajouter le sucre et porter à ébullition. Y verser le jus du poulet. Ajouter une cuillère à soupe de farine ou de maïzéna préalablement diluée dans un peu d'eau. Laisser réduire et épaissir. Une fois que le liquide a réduit de moitié, ajouter le rhum.

6. Servir le poulet avec la sauce au rhum à part.

9 Responses:

c0rle0ne a dit…

Et vous faites tous ca au barbecue vous ou au four solaire ? :)

Ca a lair bon en tous cas!! mmmmmmm!

Rhum arrangé à la mangue et goyave c'est très bon aussi ;)

Gene a dit…

Mmmmm merci Aude, pour la recette, je vais l'essayer. Mais les ingrédients ne seront pas d'origine, las.....
Big bisous à vous deux, régalez-vous bien,
Maman / Gene

PS : Est-ce que je vous envoie les liens (ou les plans)du four solaire sur ton compte Gmail ????

Léa a dit…

Chui bluffée par votre savoir maritime, chui bluffée par le savoir culinaire d'Aude, chui complètement baba !!!!

c0rle0ne a dit…

Ptite dédicace pour vous et tous les habitués de ce blog =>

ICI

;)

MARIE BE a dit…

Miam ! Miam ! Ca donne envie ce poulet façon soleil...Les marchés aussi, j'adore ça et ils ont l'air fantastiques. C'est chouette...Ah mais non, en fait il faut aussi que je vous dise : ici aussi on soleil et mer bleue...bon d'accord pour la baigande...fait trop froid...
Revenons aux travaux : j'ai tout lu d'un coup, ouf ! vous êtes vraiment trop forts, je n'en reviens pas les gars !!
Allez à plus, au plaisir de lire la suite de vos aventures...une autre île des Grenadines, ou bien ?

Aude a dit…

Il a raison Henri, on travaille trop, surtout vous !
Je dis ça mais je passe la moitié de la journée en haut du mât !
Mais par contre qd j'en descends, je pique une tête dans une eau qui avoisine les 25°C...

tom

c0rle0ne a dit…

et ca continue a narguer....bravo monsieur!

Gene a dit…

" Le temps de vivre pour... vivre le temps "

Bravo pour le choix de ce jeune philosophe..c'est une autre façon de suivre votre exemple !
Je ne peux m'empêcher d'y ajouter celle d'Elvire :

"(...ce qui me surprend le plus? )Les hommes...Parcequ'ils perdent la santé pour accumuler de l'argent, ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé.
Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent, de telle sorte qu'ils finissent par non vivre :ni le présent, ni le futur."
( le Dalaï Lama )

njoub a dit…

Faites gaffe, desjoyeaux vous fonce dessus !!!!!!!!!!!!!!!!