23 janvier 2009

Seven Sisters Falls

Le mouillage à Saint-Georges, dans le Lagoon, est plus agréable que ce qu'on a pu en lire dans les guides (qui disent de se méfier de cet endroit pour cause d'insécurité), et le bateau sera bien assez tranquille si on le laisse pour la journée. Aujourd'hui nous profitons de la proximité des transports en commun pour aller nous balader dans l'île, car Tom n'a encore jamais eu l'occasion de la découvrir par la route. Nous sautons dans un minibus fidèle à ce que j'avais pu en dire : musique à fond et ambiance garantie.


Le bus suivant (le n°6, direction Greenville) sera celui qui nous emmènera coeur de Grenade, car nous avons décidé d'aller voir l'une des multiples cascades dont l'île est pourvue, et fouler un peu du pied la forêt tropicale qui fait la fierté des tours operators locaux. Les chutes que nous avons choisies se nomment "Seven Sisters Falls", c'est en fait une succession de 7 cascades, la première étant accessible en environ 30 minutes de marche, et les autres, plus difficiles à atteindre, nécessitent de grimper dans la forêt vierge (préférablement accompagné d'un guide qui connaît le coin car rien n'est balisé). Le bus nous dépose au milieu de nulle part, dans la verdure, devant un panneau "Margaret Falls" à l'entrée d'un chemin. Au bout du chemin se trouve une petite maison en bois avec sur le pas de la porte une jeune femme souriante qui nous explique que l'accès aux chutes est payant (5 EC dollars par personne). Elle nous indique ensuite comment nous rendre à la première cascade, et nous donne un bâton de marche en nous souhaitant bonne route. Je trouve l'idée du bâton tout à fait charmante et qui fait très "randonnée en nature", cela dit, le chemin que nous devons emprunter est en route goudronnée et on se dit que le bâton est un peu surfait, mais soit.

Nous descendons vers une petite vallée verdoyante, plantée de cultures potagères et fruitières locales (callaloo, noix de muscade, bananiers...), puis remontons pour entamer la deuxième descente, à flanc de montagne. Cette descente-là n'a rien d'une route goudronnée. Le sentier qui serpente dans "l'enfer vert" est très étroit et somme toute assez raide. On utilise des marches taillées dans la terre glaise rouge. Ici, on dirait que c'est en permanence détrempé et sous les ruissellements des pluies quotidiennes, les marches de terres se sont arrondies sur les angles et sont incroyablement glissantes. Ça et là, des petits trous plantés : les trous des bâtons des randonneurs. Ah la bonne heure ! Là je peux vous dire qu'on s'en sert, des bâtons, et plutôt deux fois qu'une, au risque d'aller valser par-dessus les bambous et se retrouver en fond de vallée 300 mètres plus bas. Au bout d'un moment, on commence à entendre le bruit de la chute. Au détour d'un ruisseau, au coeur d'un écrin de forêt tropicale, apparaît la cascade. Splendide. Juste le temps d'attendre que le groupe de randonneurs précédent quitte les lieux, et nous profitons d'une baignade en pied de cascade, dans l'eau bleue et finalement pas si froide. Tom, qui ne perd jamais son sens pratique, en profite pour prendre une douche. C'est toujours ça de fait.









Attention, sur la gauche de cette vidéo apparaît, pendant plusieurs secondes, Christophe Lambert. Soyez attentifs !

On repartira tout revigorés, sans avoir vu les autres chutes mais le spectacle de la première a suffit à nous ravir. Au moment de regagner la petite vallée potagère, on avait les chaussures et les mollets couverts de boue. Qu'à cela ne tienne, au milieu du chemin se trouve un petit pont surplombant un ruisseau. Là, un paysan local, petit malin de son état, se tient tranquillement à côté de plusieurs baquets d'eau en souriant jusqu'aux oreilles. A notre passage, il nous montre nos chaussures et nous propose fort à propos de les décrotter avec son éponge spécialement prévue à cet effet et ses seaux d'eau. Ensuite, il nous fait la démonstration d'un décorticage de noix de muscade (sur une petite pierre prévue à cet effet), puis nous montre les diverses plantes indigènes qui poussent dans sa vallée : callaloos, frangipaniers, et d'autres espèces dont j'ai oublié le nom. Une riche idée ce petit cours de botanique, et le type est si sympathique (il ne quémande rien), qu'on lui donne quelques dollars à notre bon cœur, et je me dis qu'avec tous les touristes qui passent par ce chemin, ça doit bien lui arrondir ses fins de mois. Comme quoi, on peut tout à fait allier agriculture et tourisme à mi-temps, y'a pas de sot profit.

7 Responses:

Cec a dit…

aaaaarghhhh trop le reve la petite cascade avec sa baignoire naturelle... vous avez des gueules de Robinson tous les deux. profitez bien de tout, bises enormes, merci pour petit mail. Cec

c0rle0ne a dit…

Christophe lambert dans Vercingetorix ? :)

Excelent le bus! Le white niggas is back :) lol

Claire a dit…

Vous commencez à avoir une vraie bonne tête de vieux loups de mer et je reconnais le bronzage antillais : discret et bonne mine :-)
Cette petite ballade vers les cascades ait l'air bien OUIZZZZ.
Moult biz

Claire a dit…

Je vois que vous préparez le lambi...une astuce du pays consiste à le battre longtemps pour l'attendrir....il est plus savoureux ensuite
bizzz

Kim & Nico a dit…

Waouh ces images ! Terribles ! Ca donne super envie d'y etre !

Et justement, on va a laissé un message sur le portable de Tom (mais nous ne savons pas si vous avez accès à votre messagerie) : ça y est, c'est validé, nous on sera à la Martinique du 7 au 29 mars. Soit dans un peu plus d'un mois !
On espère de toutes forces pouvoir vous y croiser, on vous écrit un mail ce soir pour vous en dire plus !

A bientot les ptits loups (en vrai ça serait trop bon !)

Perrine a dit…

Waouhhhh, superbes ces paysages et cette végétation luxuriante. La séquence ragga dans le bus met bien dans l'ambiance aussi.
Et c'te gueule de "robinson en vacances et heureux de l'être" que vous avez tous deux, fait vraiment plaisir à voir!
vraiment très ouizzzz ce post!
grosses bizzzzzzz

Marie-Bé a dit…

C'est vrai, y'a du GREYSTOKE dans cette nature...mais le Christophe LAMBERT que j'ai aperçu dans un coin ne vaut rien comparé à mes héros du GREGAL ATLANTIC TOUR !! C'est vraiment trés beau ce coin ... Profitez-en un max. Bizzz