9 janvier 2009

Travaux update

Voici un message qui ne vous fera pas trop rêver mais qui nous permet de vous prouver que le bricolage sur Grégal avance bien. Le sondeur est donc réparé, on a refait un petit coffrage polyester pour bien fixer le tout et miracle ! Il marche toujours nickel. Pour le gaz, on vous remercie de vos diverses solutions toutes plus originales les unes que les autres (cela dit, on veut bien les plans du four solaire par email ! vive le progrès écologique !), et on a donc opté pour nous faire envoyer la pièce de France. Guillaume du chantier Navibois de Sète nous a gentiment proposé de passer commande pour nous et de nous livrer le tout chez l'un des chantiers de Prickly Bay, tenu par des français, qui veut bien faire poste restante. Pour les câbles du gréement, Tom a commencé à démonter les bas haubans. La même boîte, "Turbulence" qui fait poste restante intérimaire est spécialisée en voilerie et gréement, ils ont donc refait deux jolis câbles bien sertis, le problème pour l'instant c'est que l'embout qui s'insère dans la gouge de maintien qui est fixée sur le mât est un peu trop gros en diamètre, et une fois le bas hauban tendu, l'angle du sertissage avec le mât est trop important en haut, il se courbe beaucoup, et on doit donc revoir avec le technicien comment résoudre l'affaire. Cela devra attendre lundi cependant, car ici les entreprises ferment entre 16 et 17 heures. Entre chaque montage, Tom devait aller au chantier récupérer les pièces, et en annexe, il faut bien parcourir un mille, ce qui lui faisait considérablement perdre du temps.

Du coup, nous avons migré à l'intérieur de Prickly Bay pour nous rapprocher du chantier. On est un peu plus dans la verdure, c'est plus sauvage que le bord de plage, et puis on a un nouveau voisinage de voiliers norvégiens et derrière, d'américains. On ne les a pas rencontrés mais ils ont l'air bien jovials, surtout les norvégiens qui sont jeunes. Hier, on a passé un bon moment au bar de la marina à siffler des bières locales en bouteille, des "Carib", avec nos voisins de l'ancien mouillage, deux anglais soixantenaires super sympas, Franck et Graham, qui passent ici deux semaines de vacances sur leur petit voilier "Essex Girl". Franck adore la France, où il possède une maison de vacance près de Tours, et c'est le premier anglais que nous rencontrons qui fait des efforts permanents pour nous parler en français, même s'il débute, c'est trop chou. Ensuite s'est joint à nous un italien baroudeur fou de grimpe puis venu au bateau sur le tard, assez jeune et bien drôle, qui est ici depuis plusieurs mois et qui s'appelle Walter. Tous les cinq on s'est bien marrés et on a passé une fort agréable soirée. Ici, la chaleur est écrasante en journée, surtout lorsque l'on bosse sur le bateau, et ce n'est que vers 16 heures, quand le soleil commence à décliner, qu'on profite un peu de la fraîcheur du soir. Du coup, avec le matin tôt, c'est le meilleur moment pour profiter des Antilles : ça tombe bien, ça colle avec l'heure de l'happy hour :)

6 Responses:

Anonyme a dit…

Un côté sympa de la marine, c'est que l'on rencontre des gens de tous bords que l'on n'aurait jamais eu l'occasion de fréquenter ailleurs car dans le cadre de la vie courante on sort peu de son environnement social. Vous devez vous constituer un interessant carnet d'adresses. Pour le reste - photos à l'appui - trop à l'appui, on vous croit sur parole, vous bossez à bord. La sacro-sainte morale judéo-chrétienne est sauve "le travail c'est la santé" ! Plus c'est con, plus ça marche, même par 40° à l'ombre. Kissous . Léa

Léa a dit…

C'est pas "Anonyme" !!! je suis trahie par l'ordi, c'est Léa

Cec a dit…

Hello, miraculeusement une bonne connection qui me permet de vous faire un petit coucou. Je suis dans un cyber dans un bled siberien entouree de petits gamins russes qui jouent a des jeux de guerre en reseau. C'est l'ambiance! J'espere que les travaux avancent bien et que vous ne souffrez pas trop de la chaleur (arrrghhh!).Je vous embrasse fort et j'en profite pour souhaiter une bonnee annee a tous les fans de votre blog. (Kim et Nico: bisous :)
A bientot
Cec

gregalfan a dit…

quels biceps pour arriver a fendre la ferrure de la barre !
et qu'y t il eu sur les haubans ? les bas haubans ou les galhaubans ?
bonne ballades
gregalfan

c0rle0ne a dit…

Et ça picole! et ça picole! Bravo!!
Elle est bonne la Carib au moins?!?
C est sure que ça doit pas être évident de bosser dans ces conditions :)

Toujours pas de pti punch en vue? :)

Biz

Aude a dit…

Pour répondre à Gregalfan, on s'est aperçus au Cap Vert, alors que Tom était monté en haut du mât pour une vérif de routine, que l'embout serti du galhauban tribord était fissuré sur 2 cm... On a eu bien chaud pendant la traversé mais une fois arrivés, et même si tout tient encore bien, on s'est dit que pour ne pas être embêtés, on allait tout changer les câbles. Et là on repart pour 10 ans !