31 mars 2009

Redémarrera, redémarrera pas ?

Ça y est ! Nos "vacances" festives et revigorantes aux Anses d'Arlet (Merci Kim pour la photo ci-contre !), Martinique, sont terminées depuis samedi. Kim et Nico ont pris le chemin de l'aéroport et nous, vaillamment, on est redescendus tout à la voile direction Bequia. Quelques 27 heures plus tard, en ayant échappé aux sournoises petites périodes de pétole sous le vent de Sainte Lucie et Saint Vincent, on jetait l'ancre devant la sublime Margaret Beach et on filait voir Fixman.

Le moteur a été monté péniblement hier après-midi par Tom et Elvis. Une fois de plus, on a craint de couler le bateau, mais tout a été. Le remontage, lui, n'est pas allé autant de soi : il y a un problème au niveau de la circulation du gasoil dans l'engin et du coup, même s'il démarre, il cale de lui-même au bout de quelques secondes... Robin est venu à bord ce matin et avec Tom, il a tenté de résoudre le problème pendant plus de 3 heures. Cet après-midi, c'est Elvis qui s'y colle, toujours secondé par Tom, qui devient véritablement le "troisième homme" de l'équipe. Il est 15h30 heure locale et ce n'est toujours pas réglé... Chacun leur tour, Elvis et Tom dégustent de l'essence (réamorçage de la pompe à gasoil oblige) mais le circuit refuse de ronronner proprement. Sur le pourquoi de la casse de la soupape et de la bielle tordue, Robin a répondu, en français, "l'usage..." (je suppose qu'il voulait dire "l'usure"). On est un peu anxieux côté timing car Fanny, la soeur de Tom, arrive en Guadeloupe ce samedi et ça serait pas mal de pouvoir y aller avec un moteur qui tourne ! Au départ, on avait prévu de décoller aujourd'hui, pour avaler les 200 milles qui séparent Bequia de Point-à-Pitre en faisant quelques petites escales, mais je crois que ça va plutôt s'orienter vers un 48 h non-stop si on ne veut pas louper l'atterrissage de notre invitée ! J'entends à l'instant un "Yeah, cool" sortir de la bouche hydrocarburée de Tom... Faut-il y voir un espoir de marche ? En attendant de pouvoir vous en dire plus (si tout va bien depuis la Guadeloupe) je retourne assister les mécanos pour aller chercher un bidon de liquide de refroidissement par-ci, faire passer un entonnoir ou un sopalin par-là... Et espérer !

5 Responses:

Kim a dit…

Mais comment qu'elle ménage son suspens Aude ! Bon on croise très fort les doigts pour que le moteur ronronne à nouveau comme un jeune chaton fou, et pour que vous retrouviez Fanny en temps et en heures (on se sent un peu responsable du retard, aussi... M'enfin tout ça c'est juste parce qu'on aime être fouettés ;)).
Mille merci à vous pour ces 10 jours passés ensemble. Nos vies montpellieraines nous ont hélas ré-engloutis, et seules les trois ou quatre fringues qui attendent devant la machine embaument encore un peu le parfum épicé de l'air... Mais heureusement, les souvenirs restent !
Nous vous embrassons très très fort. Et on coinche !
C'était Kim & Nico, à 22h30 GMT ;)

Perrine a dit…

ohlala alors ça marche ou ça marche pas!!!
Je crois que Gregal veut vous garder à lui tout seul. Car à chaque fois que vous devez retrouver des "terriens", on voit bien que ça le rend frileux!
En tout cas, l'équipage semble toujours vaillant et prêt pour de nouvelles aventures.
Bonne mécanique! Bizzz les zamis ;)

c0rle0ne a dit…

Supens suspens!!!

Super photos de Kim en tous cas :)

Gene a dit…

Oui, on est en suspens autant que vous pour le moteur : si on pouvait tous vous aider !!!!!!

( MAGNIFIQUE photo de Kim qu'on a envie de transformer en superbe peinture acrylique )

Claire a dit…

Excellent de revoir les Anses d'Arlet comme ça, c'est vraiment chouette, merci pour cette photo!!!
Avec tant de bonnes énergies pour que ce moteur fonctionne, cela ne devrait plus trop tarder.
Plein de patience à vous et bonne route sur la Guadeloupe.
Bises