6 avril 2009

Premiers pas sous le soleil de la Guadeloupe

Nous avons récupéré Fanny comme prévu, dimanche à midi, à la marina de Pointe-à-Pitre. Après une bonne nuit d'hôtel et en se promenant dans la marina, le temps qu'on arrive, elle avait déjà pu se familiariser avec le climat des Antilles : c'est chaud, lourd et humide, brûlant dès qu'on se trouve au soleil, frais en mer dès que celui-ci se couche. On n'a pas trop traîné pour aller mouiller l'ancre dans un coin un peu plus sympa que l'estuaire industriel de la capitale. On s'est donc dirigés à l'est de Grande Terre, vers l'ilet du Gosier. C'est un splendide petit îlot planté de palmiers et d'amandiers, avec une petite barrière de corail tout autour qui donne à l'eau cette inimitable couleur turquoise clair et au sable, cette blancheur rosée.

Soirée de retrouvailles oblige, on a sorti le ti-punch pendant que Fanny déballait sous nos yeux gourmands du fromage du pays, du fouet catalan, et une bouteille de vin. Mais les surprises ne s'arrêtaient pas là : on a aussi été ravis de trouver, sorti de la valise de Fa, un colis de la part de notre ami Nico Joubert : une énoooorme bouteille de Génépi (mille mercis Amigo ! celle-là ne va pas faire long feu !) et une très belle bouteille de vin que l'on a décidé, d'un commun accord, de réserver pour un dîner digne de ce nom. C'est gentil de penser à nous comme ça, ça nous a fait trop plaisir.

Donc le Gosier, joli petit coin pour démarrer, rythme adapté à la récupération du décalage horaire, baignade, plage, pique-nique, sieste, et ce soir, si on a la main heureuse, ce sera pêche à la palangrotte et barbecue sur l'île.

2 Responses:

Perrine a dit…

Elle est pas belle la vie?.... ;) et les plages aussi...

c0rle0ne a dit…

Merci Joub :)